Retour au journal

L'obésité du chat

DATE
CATÉGORIE

En France, on estime qu’un chien sur cinq et un chat sur trois sont atteints d’obésité. Concernant les chats, ce taux est encore plus important pour les chats d’appartement qui ont moins d’activité physique que les chats d’extérieur. C’est vrai qu’il est difficile de faire maigrir son chat, mais ce n’est pas une fatalité ! La solution ? La prévention ! Découvrez tous nos conseils pour éviter la prise de poids chez votre félin.

Comment savoir si mon chat est obèse ? 

Les propriétaires de chat et de chien ne se rendent pas toujours compte que leur animal est en excès pondéral (Mon chat c’est le plus beau ! Il n'est pas grassouillet, il a juste les os lourds !) , ce qui peut conduire à des obésités très importantes.

Un chat pèse en moyenne entre 3 et 5 kg, hors races spécifiques comme le Maine Coon ou le chat Norvégien, qui ont des gabarits plus importants. Si votre chat a un gros ventre qui commence à se rapprocher du sol et si sa colonne vertébrale et ses côtes sont difficilement palpables, alors il est très probablement en excès de poids ou obèse. Il va donc falloir mettre tout en œuvre pour lui faire perdre du poids, car ce surpoids va diminuer son espérance de vie.

Facteurs favorisant l’obésité

  • La sédentarité 

La sédentarité est l’une des premières causes de prise de poids. C’est majoritairement le cas des chats en appartement, qui ont moins l’occasion de se dépenser. Les chats sédentaires dépensent moins d’énergie que les chats actifs. Ils ont donc tendance à stocker les calories et à avoir un plus gros appétit à cause de l’ennui.

  • Un chat stérilisé a-t-il plus de chance d’être atteint d’obésité ?

Lors de la stérilisation, les besoins caloriques du chat diminuent de 20 à 30% à cause de l’arrêt du métabolisme hormonal et de la diminution de l’activité physique. Son activité physique a aussi tendance à diminuer, ce qui accentue d’autant plus sa sédentarité. De ce fait, les chats les plus à risque sont donc les chats stérilisés d’intérieur. Il faut donc adapter son régime alimentaire à la suite de sa stérilisation. Pour tout savoir sur la stérilisation du chat, venez lire cet article !

  • Les races de chats prédisposées à l’obésité

Il semble qu’il n’y ait pas vraiment de races plus favorables à l’obésité. Cependant, les individus les plus calmes et donc les plus sédentaires sont généralement plus prédisposés à l’obésité. Cela peut être le cas pour les chats de race Persans ou Chartreux par exemple qui ont des caractères calmes le plus souvent.

  • L’alimentation et la ration journalière

Une des causes principales du surpoids est une nourriture non adaptée à votre chat. Son régime alimentaire peut être trop calorique par rapport aux besoins du chat par exemple.

La nourriture doit être adaptée à son statut physiologique (stérilisé ou non) et à son stade de vie (chaton, adulte, senior). Un chaton qui joue beaucoup et qui est plein d’énergie a besoin d’un aliment très énergétique, pour construire ses os et ses muscles et assurer une croissance optimale. Au contraire, un chat stérilisé d'intérieur qui préfère se la couler douce dans son arbre à chat a besoin d’une alimentation peu calorique.

Enfin, très peu de chats sont capables de se réguler face à une alimentation en libre-service toute la journée. Il faut donc peser la ration pour une journée et réguler sa consommation de nourriture. Pour tout savoir sur la ration journalière, cliquez ici ! Le chat mange généralement 10 à 20 petits repas par jour, des croquettes pour chat doivent donc être souvent à disposition pour combler son comportement grignoteur.

Faites aussi attention aux friandises. Celles-ci peuvent être très riches en calories et très grasses. Elles peuvent favoriser la prise de poids si vous en donnez trop durant la journée.

Les risques de l’obésité

L’obésité peut prédisposer à plusieurs maladies. Tout d’abord, une des conséquences de l’obésité pour la santé de votre chat est le diabète, principalement le diabète de type II. Il s’agit d’une maladie grave, où le taux de sucre (glucose) dans le sang augmente. Les symptômes sont une augmentation de la soif et de la quantité d’urines émises (polyuro-polydipsie), une augmentation de la faim, une déshydratation. Lorsque le chat est en crise, il est possible d’observer différents troubles, comme une perte d’appétit, une respiration anormale, des vomissements. Une des conséquences du diabète peut être une infection urinaire. Si votre chat présente l’un de ces symptômes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre vétérinaire pour qu’il contrôle son état de santé. Le traitement du diabète est difficile. Il repose sur deux principes : un changement d’alimentation, afin de limiter les modifications du taux de sucre dans le sang et afin de faire perdre du poids au chat s’il est en surpoids, et des injections d’insuline toutes les 12 à 24h. Une rémission du diabète peut avoir lieu en cas de perte du poids et de retour à un poids idéal.

Le surpoids peut aussi engendrer de l’arthrose. En effet, les kilogrammes en trop pèsent sur les articulations et les fatiguent précocement. De plus, en cas de surpoids, l’animal a généralement une activité physique moins importante, ce qui ankylose les articulations, le prédisposant d’autant plus à l’arthrose. Il s’agit d’un véritable cercle vicieux. L’arthrose conduit à de nombreux troubles est douloureuse pour les animaux, car elle crée des gènes et des douleurs au niveau des articulations. Un traitement de soutien peut être mis en place, mais le traitement principal pour lutter contre l’arthrose est la perte de poids. Pour tout savoir sur l'arthrose, lisez cet article

Les autres problèmes de santé dus à l’obésité incluent des problèmes urinaires, des cancers, une diminution de l’hygiène et donc du confort et de la qualité de vie du chat.

Enfin, une réduction de l’espérance de vie a été observée chez les chats obèses qui vivent jusqu’à deux ans de moins qu’un chat avec un poids idéal en bonne santé. 

Comment prévenir l’obésité ?

  • Une alimentation adaptée

Comme dit précédemment, donner une alimentation adaptée à son chat est primordial pour éviter qu’il soit en surpoids et les maladies qui en découlent. Il est très difficile de faire perdre du poids à un chat donc la prévention est essentielle.

Un chat stérilisé a des besoins caloriques qui diminuent. Cependant, il a toujours besoin d’autant de nutriments (protéines, vitamines, minéraux). Il faut donc lui donner une alimentation moins calorique mais plus concentrée en ces nutriments. C’est justement le cas des alimentations pour chat stérilisé.

Enfin, il est essentiel de faire très attention au surpoids juvénile. Lorsqu’un chat adulte prend du poids en augmentant sa masse graisseuse, de la graisse entre dans les cellules graisseuses. Lorsqu’un chaton stocke du gras, le nombre de cellules graisseuses augmente pour emmagasiner cette graisse. Une fois que ces cellules graisseuses sont créées, il est quasiment impossible pour le chat de supprimer ces cellules. Il va donc être beaucoup plus difficile de lui faire perdre du poids ensuite. Il est extrêmement important de veiller à ce que votre chaton ne stocke pas du gras durant sa phase de croissance.

  • Faire de l’exercice physique

L’exercice physique est primordial pour éviter la prise de poids. Il doit constituer une part importante du mode de vie de votre chat. Le problème du manque d’activité physique se pose principalement pour les chats d’intérieur, qui ne peuvent pas aller gambader et chasser dehors. Plusieurs solutions existent :

- Le faire courir en jouant avec des cannes à pêches avec des plumes, en lui lançant des balle ;

- Mettre en place un parcours acrobatique dans l’appartement, avec des plateformes accrochées au mur, des tunnels allant de plateformes en plateformes, ce qui va lui permettre de sauter et de se dépenser ;

- Le sortir dans la cage d’escalier ou dans le petit parc en bas de l’immeuble grâce à un harnais et une laisse, auquel il aura fallu l’habituer au préalable

  • Augmenter le sentiment de satiété

Pour éviter la prise de poids, notamment pour les animaux gloutons, il existe des balles distributrices dans lesquelles vous pouvez mettre les croquettes. Le chat va être obligé de faire rouler la boule pour faire sortir des croquettes. Cela va d’une part l’obliger à bouger, et d’autre part cela va ralentir sa vitesse d’ingestion des croquettes, augmentant ainsi son sentiment de satiété.

Les gamelles anti-gloutons et plateaux de jeu sont très intéressants aussi. Le chat va avoir du mal à récupérer les croquettes, diminuant aussi sa vitesse d’ingestion ce qui lui permet d’atteindre plus rapidement un sentiment de satiété. Cela va diminuer les comportements gloutons, qui peuvent aussi conduire à des régurgitations lorsque l’animal mange trop vite. 

Enfin, les pâtées apportent un très bon sentiment de satiété car elles sont riches en eau et peuvent être très utiles dans cette situation.


Comment lutter contre l’obésité ?

Il est très difficile de faire maigrir un chat, mais c’est possible ! Tout d’abord, il faut lui donner une alimentation adaptée, spéciale pour les pertes de poids, très pauvre en calories afin de limiter son apport calorique. Les aliments humides peuvent être de très bons alliés pour la perte de poids de votre chat car elle va augmenter son sentiment de satiété en étant plus volumineuse grâce à sa teneur en eau. 

Il est très important de respecter la ration journalière prévue, en pesant bien l’aliment. Une petite astuce : si votre chat doit recevoir 40 grammes de croquettes, pesez ses croquettes dans un gobelet puis tracez un petit trait à l’intérieur du gobelet pour ne pas à avoir à peser les croquettes à chaque repas. Sur le site internet de Franklin Petfood, vous pouvez utiliser le calculateur de rations disponible sur les fiches produits. Celui-ci vous indiquera la quantité de croquettes ou d’alimentation humide à donner en fonction du poids de votre animal, de son statut physiologique, etc.

Vous pouvez également ajouter des courgettes (crues ou cuites, mais sans la peau) ou des haricots verts à sa ration, afin d’augmenter son bol alimentaire sans augmenter le nombre de calories ingérées. 

Enfin, il est très important de changer le mode de vie de votre chat et de favoriser son activité physique pour lutter contre le problème, d’autant plus s’il s’agit d’un chat d’intérieur. Jouez avec lui, faites-le courir au maximum. Une autre astuce : placez sa gamelle en hauteur. Il sera obligé de sauter pour l’atteindre ce qui augmentera  son activité physique.

Si votre chat est en surpoids, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre vétérinaire, qui saura vous conseiller une alimentation adaptée à son état. Il vous indiquera aussi sa ration journalière recommandée. Enfin, il pourra vous donner d’autres conseils pour augmenter vos chances de lui faire perdre du poids.

Pour conclure, il est très important d’éviter la prise de poids chez votre chat, car il est plus facile de prévenir que de le faire maigrir ! L’obésité touche aussi de nombreux chiens, il faut donc aussi faire attention à leur poids et à leurs aliments. Si vous vous demandez si vous pouvez nourrir votre chien avec l'aliment de votre chat, et vice-versa, venez lire cet article

 

Découvrez nos produits

 

Une question ? Besoin de conseils pour trouver l’alimentation adaptée à votre animal ? Notre équipe vous répond ! Envoyez votre demande via notre formulaire de contact.