5€ de réduction immédiate sur votre 1ère commande avec le code HIFRANKLIN + Verre doseur offert !
Livraison offerte dès 40€ d'achat

Les allergies alimentaires chez le chien


Votre chien se gratte, vomit ou perd ses poils ? Une petite visite chez le vétérinaire et … surprise ! ce n’est pas ce que vous pensiez ! ni infection, ni virus, ni parasites .. Mais plutôt une condition qui atteint des millions de chiens partout dans le monde : une allergie à son alimentation ! Le diagnostic peut être surprenant, spécialement pour tous ceux qui pensaient bien les nourrir en leur achetant des croquettes de bonne qualité.

Les allergies alimentaires chez le chien peuvent se développer en raison d’une exposition récurrente à des aliments qui sont difficiles à digérer. Quelles en sont les conséquences ? une hyperperméabilité intestinale et de nombreux symptômes qui ne peuvent être traités qu’en testant plusieurs alimentations différentes pour enfin trouver la formule qui fonctionne.

L’hyperperméabilité intestinale

Votre chien peut développer une allergie alimentaire lorsqu’il mange les mêmes croquettes depuis plusieurs années ou lorsque son alimentation contient des ingrédients ou des additifs de qualité moyenne. En effet, les croquettes de mauvaise qualité contiennent souvent des protéines animales non adéquates pour votre chien composés principalement de sous-produits animaux (plumes, becs, carcasses, etc.), ce qui augmente de manière conséquente le risque d’allergie alimentaire.

Le mélange d’un grand nombre d’ingrédients dans les croquettes accroît également le risque de développement d’une allergie alimentaire puisque cela augmente l’exposition à plusieurs éléments différents. Ces allergies peuvent même provenir d’ingrédients qu’ils consomment régulièrement comme le poulet, le bœuf, l’agneau, les œufs ou les céréales.

Les symptômes de l’allergie alimentaire

Votre chien se gratte, a des problèmes de digestion (selles molles, vomissements), perd ses poils de manière excessive ? Consultez votre vétérinaire pour vous assurez qu’il ne s’agit pas d’une infection bactérienne ou virale, d’une pancréatite ou d’une intoxication alimentaire.

La méthode de « l’éviction »

Si votre vétérinaire vous confirme qu’il s’agit probablement d’une allergie alimentaire, nous vous recommandons de tester la méthode de l’élimination, dans laquelle vous testez à chaque fois une seule source de protéine animale et une seule source de glucides, pour déterminer celles auxquelles il est allergique et celles auxquelles il ne l’est pas. L’idée est de tester une protéine animale à laquelle votre chien n’a jamais été exposée (le canard ou l'agneau par exemple), ce qui minimiserait le risque qu’il y soit allergique !

Si cela fonctionne, continuez ce régime pendant deux mois et ensuite changer de recette avec une autre protéine non commune pour que votre chien ne s’y habitue pas.

De manière générale si vous avez un chien sensible, privilégiez des croquettes naturelles contenant une source unique de protéine de qualité et sans additifs artificiels.

Il suffit d’un peu de patience et vous trouverez la solution ! Courage !