Retour au journal

Les 7 dangers du printemps pour votre chien

DATE
CATÉGORIE

Le retour des beaux jours, les journées qui s’allongent et les températures qui remontent : voilà autant de bonnes raisons d’aimer le printemps ! Pourtant cette période aussi douce soit-elle, surtout après l’hiver, peut s’avérer dangereuse pour nos chiens. Alors pour éviter tout accident et pour préserver la santé de votre poilu, découvrez les 7 dangers du printemps pour votre chien. 

les 7 dangers du printemps pour chat

Saison & santé : les dangers du printemps pour votre chien

  • Méfiez-vous des parasites

Les puces, les tiques et les aoutats font leur grand retour sur le dos de votre chien ! Si on vous conseille de protéger votre chien toute l’année contre les parasites, le printemps est une période encore plus propice à leur prolifération. Et avec les beaux jours, votre acolyte passe plus de temps dehors, en forêt ou dans les parcs, multipliant ainsi les risques. Alors vérifiez régulièrement le pelage (en passant la main dans ses poils) et la peau de votre chien : vous pourriez trouver une piqûre, et optez pour un antiparasitaire externe en prévention. Une seule puce peut faire beaucoup de dégâts ! En effet, elle est capable de pondre une cinquantaine d'œufs par jour… Lorsqu’elle s’accroche au poil de votre chien, elle mue puis absorbe du sang jusqu’à 15 fois son propre poids ! Et chaque piqûre irrite un peu plus la peau de votre chien. Quant à la tique, elle est encore plus dangereuse, car elle peut transmettre des maladies graves, via une simple piqûre, à votre animal de compagnie :  maladie de lyme et la piroplasmose. Alors au grand maux, les grands remèdes ! Vermifuges,  anti-puces et anti-tiques seront vos meilleurs alliés pour préserver sa santé !  


  • Les chenilles processionnaires

C’est le fléau du printemps, notamment dans le sud de la France et dans les grandes forêts de pins. On dit souvent que la petite bête ne mange pas la grande, pourtant ces petits insectes tout sauf amicaux sont très dangereux pour votre chien. Leur poil urticant peut provoquer de graves lésions sur le museau ou la langue. Sans traitement, cela peut même aller jusqu’à la nécrose et à l’amputation. Nos conseils : on évite les zones à risques et si on découvre un nid dans son jardin, on fait appel à des spécialistes sans attendre ! 

  • La leishmaniose

Cette maladie au nom imprononçable fait près de 40 000 victimes chaque année. Le coupable ? Un petit moustique de 3 millimètres seulement, dont la piqûre peut faire beaucoup de dégâts : le phlébotome. Son lieu de prédilection : les côtes méditerranéennes…ou votre lieu de vacances ! Si votre chien est piqué par un moustique porteur de la maladie, les symptômes peuvent mettre plusieurs années à se déclarer : perte de poids, problèmes de peau, saignements du nez…S’il existe des traitements pour ralentir la propagation, il est impossible d’en guérir. Notre conseil : il existe un vaccin contre la leishmaniose, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour plus d’informations. Pensez également à utiliser un répulsif spécifique.

Un autre moustique peut provoquer beaucoup de dégâts chez votre chien en lui transmettant la dirofilariose ou maladie du ver du coeur. La dirofilariose est dûe à des vers qui se développent dans les artères pulmonaires ou plus rarement dans la partie droite du coeur de votre chien. Les symptômes ? Toux et difficultés respiratoires. Sans traitement, la dirofilariose peut entraîner la mort. Pour savoir si votre animal souffre de la maladie du ver du coeur vous pouvez demander un test sanguin ou une échographie cardiaque à votre vétérinaire.


  • Balades et épillets

Qui dit printemps, dit balades à gogo ! Un plaisir pour vous et votre chien : l’occasion de prendre l’air quand les températures se radoucissent et de profiter des journées qui rallongent. Mais attention aux épillets ! Ces petits épis font leur grand retour au printemps. Ils s’accrochent facilement au pelage de votre chien et se plantent dans la peau. Ils peuvent provoquer des infections ou des abcès. Pire, s’ils se glissent dans les oreilles, les narines ou les yeux, ils peuvent entraîner des troubles respiratoires, des gonflements ou des ulcères de la cornée. Une astuce : vérifiez minutieusement le pelage de votre chien après chaque balade, surtout pendant la mue où sa peau est plus exposée ! Et en cas de doute, rendez vous sans attendre chez votre vétérinaire.


  • Les allergies

Pour eux aussi le printemps rime avec allergie : poussières, acariens, pollens, graminés et compagnie ! Comme vous, votre animal peut manifester sa gêne de différentes façons : il se gratte, se lèche, perd ses poils…Des croûtes peuvent aussi apparaître sur sa peau, les symptomes sont très variables. Votre vétérinaire pourra vous prescrire un traitement contre les allergies pour soulager votre chien.


  • Les plantes et les fleurs

Le printemps, c’est souvent la période où l’on décide de refaire son jardin ou de remplacer les plantes ou les fleurs qui n’ont pas survécu au gel. Mais avant de vous lancer, veillez à bien sélectionner vos nouvelles plantes ! Certaines sont toxiques pour nos animaux, notamment les Liliacées. En voici quelques-unes : le muguet, le rhododendron, les jonquilles, les tulipes (famille des Liliacées), le philodendron, le laurier-rose, les jacinthes (encore la famille des Liliacées)… Plus la quantité de plantes ingérée est importante, plus les risques de toxicité augmentent. Si votre chien les mange, elles peuvent provoquer des diarrhées, des vomissements, des tremblements…Alors en cas d’ingestion de plantes toxiques, n’attendez pas et consultez rapidement votre vétérinaire. Notre meilleur conseil pour éviter les risques ou l’intoxication sans abandonner votre passion pour le jardinage ? Évitez d’avoir ces plantes chez vous ou placez-les hors de portée de votre chien.


  • Les autres dangers pour votre chien

Mais le printemps, c’est aussi le retour des barbecues, du jardinage, des baignades dans la piscine, des chocolats de Pâques…et de tous les dangers qui vont avec ! Risques de brûlures, chute dans la piscine, intoxication avec des produits d’entretien, ingestion de chocolats pendant la chasse aux œufs (la toxicité dépend du type de chocolat)… Alors pour éviter les accidents alimentaires ou domestiques, gardez un œil sur votre chien et veillez à bien ranger tous vos outils. Et roule ma poule !


Saison & assurance : le printemps, le bon moment pour prendre une assurance ? 

Vous l’avez bien compris, le printemps est une saison où les risques se multiplient pour votre chien : parasites, piqûres d’insectes, allergies aux poussières ou aux acariens, accidents ménagers, intoxication avec des fleurs toxiques de la famille des Liliacées après une séance de jardinage… C’est peut-être le bon moment pour souscrire à une assurance qui pourra prendre en charge une partie des frais engagés par votre chien en cas de pépin de santé. En effet, posséder un animal peut s’avérer très coûteux : alimentation, vaccins annuels, frais vétérinaires ou de garde… Avec une assurance et en fonction de la formule choisie, vous pourrez obtenir un remboursement partiel ou total et ainsi offrir une protection optimale alléger vos dépenses. 

Vos alliés du printemps

Une question ? Besoin d’un conseil pour trouver une alimentation adaptée à votre animal ? Notre équipe vous donne toutes ses astuces ! Envoyez votre demande via notre formulaire de contact. Vous préférez avoir directement les conseils de notre vétérinaire ? Pas de soucis, c'est ici