5€ de réduction immédiate pour votre 1ère commande avec le code HIFRANKLIN
Livraison offerte dès 40€ d'achat

Croquettes mono-protéine ? Pourquoi ?

L'intérêt d'une alimentation monoprotéinée dans la gestion des allergies alimentaires

 

L'allergie alimentaire n'est pas un phénomène rare chez nos compagnons à quatre pattes, surtout chez les chiens comme les bouledogues et les petits chiens blancs (Cotons, Bichons, Westies). Elle est moins fréquente mais surtout moins bien connue chez les chats. Elle se manifeste sous deux formes qui peuvent être associées : des problèmes de peau et moins souvent des troubles digestifs (diarrhée le plus souvent). Elles touchent des animaux de tous âges, mais se déclarent le plus souvent chez de jeunes adultes. Les problèmes de peau peuvent être également accompagnés d'otites, de conjonctivites, d'anites (inflammation du pourtour anal), de cheilites (inflammation des lèvres), de pododermatites (inflammation entre les doigts) ou de vulvites chez les femelles. Ces problèmes répondent généralement bien à un traitement symptomatique prescrit par votre vétérinaire, mais si l'alimentation est en cause, la récidive est assez rapide, voire immédiate, à l'arrêt du traitement.

Plusieurs indices peuvent aider votre vétérinaire à diagnostiquer une allergie alimentaire : des problèmes de peau sur un animal traité régulièrement contre les puces lui mettront la puce à l'oreille :). Il s'agira alors de différencier une allergie environnementale d'une allergie alimentaire, ce qui n'est pas toujours évident. J'insiste sur le traitement anti-puce que doit recevoir régulièrement votre animal, car les allergies aux puces sont les plus fréquentes chez nos petits compagnons. Certains vivent très bien en hébergeant une grande quantité de puces, mais les animaux allergiques aux puces ne les tolèrent pas du tout et la moindre piqûre de puce peut les faire se gratter furieusement et ils s'abîmeront eux-mêmes la peau à force de se gratter ou de se mordiller.

Pour différencier une allergie alimentaire d'une allergie environnementale, il faut "tester" les deux hypothèses, en commençant par celle qui paraît la plus plausible. Si un animal présente des problèmes de peau plusieurs années de suite au moment du printemps, il faudra penser aux allergies environnementales comme les allergies aux pollens. Si un animal se gratte énormément suite à un changement de marque de nourriture, il faudra penser à une allergie alimentaire.

Pour tester l'hypothèse d'une allergie environnementale, des skins-tests seront pratiqués par votre vétérinaire, tout comme ceux pratiqués chez un allergologue en médecine humaine. Des petites quantités d'allergènes seront injectées dans la peau et la réaction de la peau à cette stimulation dira si l'animal est allergique ou pas.

Pour tester une allergie alimentaire, il faudra faire ce qu'on appelle un régime d'éviction alimentaire. Ce régime d'éviction consiste à donner à manger à son animal une alimentation ayant pour seule source de protéine, une protéine que l'animal n'a jamais mangée. En effet, ce sont les protéines qui sont responsables des allergies alimentaires et une allergie ne peut pas se déclencher au premier contact. Un animal ne peut déclencher une allergie à une protéine que s'il en a déjà mangé au moins une fois dans sa vie, peu importe le moment et la quantité. Votre compagnon peut déclencher une allergie aux crevettes même s'il n'en a mangé que deux ou trois plusieurs années auparavant. Le régime d'éviction alimentaire peut se faire sous forme de croquettes ou de ration ménagère. L'essentiel est qu'il ne contienne qu'un seul type de protéine que le système digestif de l'animal ne connaît pas.

Une fois que le diagnostic d'allergie alimentaire est posé par votre vétérinaire, il sera essentiel de donner à votre animal une alimentation monoprotéinée. Les croquettes Franklin seront donc tout à fait adaptées pour un animal présentant une allergie alimentaire, s'il n'est pas allergique aux protéines contenues dans ces croquettes. Privilégiez les croquettes au canard car le canard est absent de la formulation de la plupart des croquettes. Assurez-vous néanmoins que votre animal n'en ait jamais mangé.